Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes au début des années 50, une vague d'attentats frappe la capitale de l'Empire Britannique. Cela vous rappelle quelque chose ? Le dernier album des aventures de Lefranc, réalisé par André Taymans et qui sort ce 11 juin, intitulé Londres en péril, n'est pas en effet sans créer des réminiscences chez tout blakeetmortimerophile normalement constitué. En témoigne la toute première vignette de cet album qui évoque fortement la première case de La Marque jaune :
 
 
Les clins d'oeil se poursuivent tout au long de l'album avec tout d'abord un personnage qui ressemble beaucoup à Edgar P. Jacobs :
 

 
Et qui lui ressemble d'autant plus quand l'on connait cette photographie d'Edgar P. Jacobs prise sur le bateau l'emmenant en Angleterre en août 1952 pour y réaliser les repérages de La Marque jaune (source : L'Enigme Jacobs de Philippe Biermé) :

 


Puis un clin d'oeil pour les initiés lorsque la gouvernante d'un immeuble dont il nous est dit qu'il se situe en face de Hyde Park hèle un certain professeur :
   
    
André Taymans pouvait d'autant moins éviter d'évoquer Blake et Mortimer dans une telle aventure londonienne qu'il est coutumier de ce type de références. C'est ainsi que dans le précédent album qu'il avait réalisé pour cette série, Le Maître de l'atome (2006, scénario de Michel Jacquemart), on entrevoyait Jacobs et Hergé en grande discussion dans un casino de Tanger :
 
  
Et déjà en 1999, dans le tome 1 des Filles d'Aphrodite (scénario de Corinne Jamar), dont l'action se déroule à New York en 1935, André Taymans nous faisait croiser Philip Mortimer visitant tout d'abord le Metropolitan Museum :
 

puis en train de boire
un verre avec Francis Blake à l'hôtel Waldorf Astoria, hôtel dans lequel on croisait aussi Alfred Hitchcock, Elsa Maxwell, Olivia Sturgess et Rastapopoulos :
 

Ai-je dit que, tout cela mis à part, cet album est excellent, tant au niveau du scénario que du dessin et qu'avec lui se poursuit le redressement, déjà amorcé avec Le Maître de l'atome, de la série Lefranc, désormais résolument ancrée dans les années 50 ?
Article rédigé par Laurent le 11 juin 2008 à 18:30
Tag(s) : #Clins d'oeil, hommages et références