Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suite au commentaire laissé par André Taymans lui-même à la fin de l'article précédent, il se confirme que, outre un certain nombre d'images évoquant subliminalement l'univers d'Edgar P. Jacobs, et notamment La Marque jaune, sans oublier un Loch Lomond très hergéen, il y a en fait dans cet album deux autres hommages à Jacobs. J'avais d'abord pensé les avoir trouvés en reconnaissant le fourgon postal de SOS Météores et le pub de La Marque jaune :
  
 
J'ai même cru avoir reconnu Blake de dos dans les bureaux de Scotland Yard :

Mais c'est effectivement encore plus évident que cela, puisqu'on entrevoit tout d'abord la moitié d'une marque jaune sur un mur (les démêlés de Blake et Mortimer avec Guinea Pig et Septimus doivent dater d'à peine un an ou deux lorsque Lefranc arrive à Londres) :
 
  
Et enfin le dernier hommage est en fait le premier dans l'album puisqu'il se situe sur la page de titre où André Taymans remercie un certain Edgard Dalmas, qui n'est autre qu'un pseudonyme qu'avait utilisé Jacobs durant sa carrière d'artiste lyrique. Comme dans La Lettre volée d'Edgar Poe (tiens, encore un Edgar !), ce sont les choses les plus évidentes que l'on découvre en dernier.
Article rédigé par Laurent le 12 juin 2008 à 18:11
Tag(s) : #Clins d'oeil, hommages et références