Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le site SciFi-Universe a mis récemment en ligne une interview, réalisée au printemps dernier à l'occasion du dernier BIFFF (Bruxelles International Fantastic Film Festival), de Vérane Frédiani et Frank Ribière (photo), les dirigeants de La Fabrique de Films, la société de production qui finance le projet d'adaptation cinématographique de La Marque jaune par le réalisateur espagnol Alex de la Iglesia.
  

Cette interview contient quelques éléments intéressants concernant ce projet. Extraits :
 
J'ai remarqué aussi que vous suivez beaucoup la carrière d'Alex de la Iglesia, vous avez produit pas mal de ses films, c'est un réalisateur que vous aimez beaucoup ?

 
...
 
Vérane Frédiani : On veut lui apporter les moyens de faire des films qui soient vus partout dans le monde et qu'il puisse réaliser tout ce qu'il a dans sa tête ! En ce moment on travaille avec lui sur La Marque jaune, une adaptation de Blake et Mortimer. Bien, son script est dément, donc il faut arriver à concrétiser ! C'est à dire, c'est quelqu'un qui vient d'un cinéma un peu potache, qui peut être fait avec deux francs, mais dans sa tête, il y a d'énormes blockbusters ! Et moi je trouve cela très intéressant de suivre quelqu'un jusqu'à ce qu'il puisse faire son blockbuster ! Et pas aux États-Unis, ainsi il va garder sa liberté... enfin il fera des compromis bien sûr, mais pas autant que s'il travaillait directement aux États-Unis.

Blake et Mortimer est une bande dessinée assez célèbre, vous misez beaucoup dessus ? Vous pensez que cela sera un grand succès ?

Frank Ribière : C'est à dire qu'il y a une base assez intéressante, qui permet à Alex de mettre en place son monde un peu fou. Parce qu’en elle-même la bande dessinée, derrière ses airs so british, est déjà extrêmement subversive et il y a déjà des personnages étranges. On est dans un environnement extrêmement particulier. Puis, de toute façon, c'est un gros coup de cœur d'Alex et cela depuis tout petit. Depuis qu'il l'a lu, il pense à la faire. Nous, nous étions moyennement convaincus jusqu'au script. Parce qu'on dit toujours "Bah voilà, Blake et Mortimer, c'est deux mecs un peu british qui parlent forcément l'anglais, donc forcément on va pas le faire en français, du coup on va le faire à l'international. Cependant il a une forte notoriété, mais pas forcément anglo-saxonne". Puis, au bout du compte, c'est certainement la meilleure histoire à faire aujourd'hui. Parce que c'est universel, parce que c'est comme Tintin, c'est aussi fort, c'est aussi fort qu'un James Bond, qu'Indiana Jones... C'est marrant parce qu'il y a eu un épisode de Blake et Mortimer qui a été "optionné" par Spielberg, c'était Le Mystère de la Grande Pyramide et deux ans plus tard il a laissé tomber l'option, mais comme par hasard il a créé un personnage de professeur qui allait en Égypte. Puis, c'est bien, cela peut faire un film européen !

Article rédigé par Laurent le 17 juillet 2008 à 16:28
Tag(s) : #Blake et Mortimer au cinéma