Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'histoire de la bande dessinée, et notamment celle de la série Blake et Mortimer, est riche de péripéties ayant donné lieu à des variantes multiples d'un même dessin. Ainsi en est-il de La Marque jaune, souvent considérée comme l'oeuvre la plus mythique de cette histoire de la BD. Edgar P. Jacobs réalisa pour le journal Tintin n°31 du 6 août 1953 un projet de couverture signé et annoncant le début de La Marque jaune, une illustration à la mine de plomb et à l'aquarelle. Un dessin exécuté par l'auteur au faîte de sa créativité et différant peu de la version définitive publiée un peu plus tard et fréquemment reprise dans les ouvrages consacrés à la série. Plus de deux années après, l'auteur s'inspirera une nouvelle fois de cette illustration avec le même symbole central et une attitude similaire des deux héros sur fond londonien, pour la couverture de l'album La Marque Jaune publié aux Editions du Lombard en 1956. Je vous invite à vous reporter à un précédent article pour plus de détails sur l'histoire compliquée de cette couverture
Pièce unique et exceptionnelle provenant d'un collaborateur de Jacobs, cette illustration de 23X29 cm encadrée et estimée, excusez du peu !, entre 20 et 25 000 €, sera une des oeuvres maîtresses de la 11ème vente aux enchères organisée par  "Banque Dessinée" le dimanche 26 octobre à Bruxelles.
Un certificat de la Fondation Jacobs attestant que ce dessin a bien été réalisé de la main d'Edgar P. Jacobs sera remis à l'acheteur.
   
    
Si, comme pour moi, ce prix là est inaccessible à votre bourse, d'autres pièces moins chères seront aussi mises en vente :
 
- une illustration à la mine de plomb et aux crayons de couleur représentant un soldat vénitien de 1515. Dimensions : 9x23 cm. Y est joint un album n uméroté 95/173 sur l'œuvre de Jacobs dans lequel ce dessin a été publié. Il s'agit d'un album toilé rouge sans indication d'éditeur ni de date, sans doute donné par un libraire belge quand il vendait un dessin. Estimation : 300-400 €.
 
 

  
- un bleu de coloriage avec son film noir pour la couverture du journal Tintin n°1 du 5 janvier 1950 annonçant Le Mystère de la grande pyramide, aventure qui débutera effectivement dans le Tintin n°12 du 23 mars 1950. Dimensions : 32x46 cm. Estimation : 1000-1200 €.
 
  
- un bleu de coloriage pour la page de titre de l'album La Marque jaune (réédition de 1986). Dimensions : 13x15 cm. Y est joint un lot de 7 bleus de coloriage + films noirs pour des cases de différents albums (Le Secret de l'espadon, La Marque jaune, L'Enigme de l'Atlantide et Le Piège diabolique). Estimation : 500-600 €.
 
  
- une illustration à l'encre de Chine représentant les principaux personnages de la série, réalisée par le Studio Jacobs et publiée pour un calendrier en 1992, signée. On y retrouve des images et des scènes des différentes aventures des deux héros. Dimensions : 32x28 cm. Y est jointe la publication. Estimation : 2000-2500 €.
 

- de Bob De Moor enfin, un dessin à la mine de plomb pour un projet de couverture du deuxième tome des Trois Formules du Professeur Sato + bleu de coloriage et film noir pour la couverture de cet épisode publié aux Editions du Lombard en 1990. L'auteur s'est inspiré des planches 41 et 42 pour ce projet de couverture. Dimensions : 31x39 cm et 31x43 cm. Estimation : 1000-1500 €.

  
Et si toutes ces oeuvres restent désespérément trop chères pour vous, elles seront, comme toujours, exposées au public préalablement à la vente le vendredi 24 octobre de 10 h à 22 h et le samedi 25 octobre de 10 h à 20 h en la salle Laetitia, 48 avenue des Grenadiers, 1050 Bruxelles. Vente le 26 octobre à partir de 11 h.

Article rédigé par Laurent le 18 septembre 2008 à 22:05
Tag(s) : #Ventes