Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alex de la Iglesia vient d'accorder une interview au journal espagnol Noticias de Gipuzkoa (édition du 30 janvier 2009) dans laquelle il parle du prochain tournage de son adaptation de La Marque jaune. Extraits :
 

"Pour le choix des acteurs de La Marque jaune, vous avez mis la barre très haut...

Plus on est haut, plus la chute est facile. Ha, ha, ha... Non, sérieusement, ce sera la plus internationale de mes réalisations et j'ai besoin d'acteurs et d'actrices très particuliers. La bande dessinée, qu'Edgar Pierre Jacobs écrivit et dessina en 1953, appartient à la série policière classique Blake et Mortimer. Le capitaine Francis Blake et le professeur Philip Mortimer font face dans cet épisode à un nouvel et énigmatique bandit nommé La Marque jaune. C'est un film d'aventures avec des dinosaures, des scientifiques fous, des superbandits qui lancent des rayons... Cela ne peut pas être plus amusant. C'est du ciné fantastique pur, mais aussi un fantastique  vintage, c'est un peu comme la vision du futur des années 50.

 

Vous repartez avec John Hurt ?

Je l'espère. Je crois qu'il pourra faire une parenthèse entre ses engagement et participer à mon film. Nous n'avons encore rien signé, mais  je tiens pour acquis qu'il sera le professeur Septimus, le scientifique fou qui aide le mauvais Olrik, personnage qui aura le visage de Mark Strong.

 

Quels autres noms envisagez-vous ?

Je suis sur les talons de Kiefer Sutherland, Jude Law et Hugh Laurie, le célèbre docteur House. Je discute avec eux pour interpréter Blake, tandis que pour le rôle de Mortimer, le professeur de physique nucléaire et membre des services secrets de Sa Majesté, j'ai pensé à Clive Owen. Cela ne veut pas dire que ce sera l'un d'eux.

 

Quand commencera le tournage ?

J'espère en octobre. Je tournerai intégralement en anglais, à Londres et à la Ciudad de la Luz (Alicante), où sont en train d'être construits de gigantesques décors. Il y a une poursuite dans Hyde Park et il y aura d'autres plans là-bas, mais le gros de la séquence va se tourner à Alicante, en studios, chose qui se fait normalement à Londres, comme par exemple à Pinewood.

 

Je vois qu'Alex de la Iglesia n'est pas affecté par la crise...

Je dois reconnaître qu'obtenir le financement  n'a pas été très compliqué. Ici un film de cette dimension ne pourraient pas se faire, mais il s'agit d'une coproduction. Le film est français et l'Espagne, l'Angleterre et les Etats-Unis en ont une part. Je compte sur un budget de 33,6 millions de dollars.  Rien à voir avec les les films qui se font dans le pays,  mais pas non plus avec ceux qui se produisent, par exemple, à Hollywood,  où une superproduction peut coûter 300 millions de dollars."

Article rédigé par Laurent le 1 février 2009 à 16:46
Tag(s) : #Blake et Mortimer au cinéma