Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Double interview de Jean Van Hamme et Chantal De Spiegeleer dans le magazine Casemate de décembre 2009, sorti ce vendredi, qui consacre dix pages au dernier album des aventures de Blake et Mortimer.
 

Dans son interview, Jean Van Hamme réfute le parallèle entre ce récit et Le Mystère de la grande pyramide, mais reconnaît en revanche la parenté avec Les Aventuriers de l'arche perdue. Il dit avoir voulu montrer pour la première fois le processus qui mène olrik à se faire engager comme mercenaire. Il revient sur l'épisode de la pantoufle lancée par Mortimer à la face de son agresseur (ci-dessous) et déclare que cela fait partie pour lui de la naïveté  inhérente à la série depuis Jacobs, comme les longs récitatifs, notamment ceux donnant des indications touristiques (planche 34). A la critique d'avoir laissé s'échapper un personnage dangereux (planche 46), il avoue que ce n'est pas très réussi, mais se justifie par le fait qu'il avait besoin de ce personnage plus tard. Il nous apprend enfin que c'est André Juillard lui-même qui dessiné le tableau au mur de l'appartement de Mortimer montrant celui-ci en Inde avec Blake (planche 8), clin d'oeil aux Sarcophages du sixième continent.
 

Concernant l'avenir de la série, Jean van Hamme avoue à nouveau se tâter pour réaliser une quatrième aventure de Blake et Mortimer et nous apprend qu'Aubin Frechon attaque la seconde moitié du tome 2 de La Malédiction des trente deniers, dans lequel on reverra apparaître Jessie Wingo avec ses nattes (René Sterne lui avait fait un chignon), ainsi qu'Eleni Philippidès qui gardera elle le physique que lui a donné Sterne. Sortie prévue de ce second tome : courant 2010  a priori.
Une dernière information concernant les ventes des nouveaux albums de la série : les deux premiers qu'il a réalisés avec Ted Benoit (L'affaire Francis Blake et L'Etrange Rendez-vous) s'étaient vendus à environ 600 000 exemplaires au bout d'un an et demi, soit 100 à 120 000 de plus que ceux signés par Yves Sente et André Juillard. Blake et Mortimer est la seule série réaliste à avoir atteint un tel total et à s'y maintenir.
 
Dans l'interview, plus courte, qu'elle accordée à Casemate, Chantal De Spiegeleer revient sur les circonstances de la mort de René Sterne et les conditions dans lesquelles elle a repris le dessin de cet album. Une anecdote : travaillant tard la nuit pour terminer l'album dans les délais, elle renversa un bol sur la planche 39, qu'elle surnomme depuis "planche Nesquik",  mais les studios réussirent à la récupérer informatiquement.
Enfin, on sait que la spécifité de Casemate est de demander aux auteurs de commenter quelques unes de leurs planches. Chantal De Spiegeleer nous livre ainsi quelques éléments au sujet des planches 14 (pour laquelle René Sterne utilisé des voitures miniatures de façon à pouvoir les photographier sous le bon angle ; c'est parce qu'il en était particulièrement content que Chantal De Spiegeleer a demandé à ce que la première case de cette planche figure en quatrième de couverture), 15, 36 (où elle nous apprend s'être inspirée de L'Affaire du collier pour le traitement des couleurs, les autres albums de Jacobs utilisés étant plus classiquement Le Mystère de la grande pyramide et la Marque jaune) et 37 (une planche -  ci-dessous - dont la composition d'ensemble la rend particulièrement fière).
Article rédigé par Laurent le 27 novembre 2009 à 18:16
Tag(s) : #Blake et Mortimer dans la presse