Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En novembre dernier est paru le dernier album de Blake et Mortimer Le Serment des 5 Lords. Parallèlement sont sortis d'autres ouvrages comme la même histoire en version Strip mais également et surtout la ré-édition de La Marque Jaune dans sa version du journal de Tintin. La sortie du 21eme album scénarisé par Sente et dessinée par Juillard a un peu eclipsé ces parutions et c'est aujourd'hui l'occasion de mettre un coup de projecteur sur cette édition.

 

mjcouverture

 

Destinée principalement aux collectionneurs, cette edition est parue avec une couverture en deux versions différentes, l'une avec le projet de couverture pour le n°31 du Journal de Tintin et l'autre avec la couverture définitive. Pour l'anecdote, la première version présentait Guinea Pig menaçant, façon Nosferatu, au dessus de nos deux héros et devant les édifices typiquement anglais (Big Ben et le Parlement). Cette version ne plut pas à Hergé qui demanda à Jacobs de modifier son travail. De mauvais grâce, il s'exécuta en produisant la version avec le sigle Mu de la Marque Jaune sur un ciel menaçant et orageux, avec les mêmes personnages et décors mais sans le pistolet de Blake, autre demande d'Hergé décidemment très censeur. La version de cette ré-édition que j'ai acheté est celle "au sigle Mu", que personnellement je trouve plus esthétique. Celle du Guinea Pig-Nosferatu est cependant plus originale et moins répandue. A vous de voir.

 

Voici ces deux versions :

 

couv1.jpg

 

Quelques détails maintenant. C'est tout d'abord un très bel objet, avec dos toilé, couverture mat.  Il est plaisant de la manipuler et ce papier mat est vraiment du plus bel effet. L'impression est faite sur un beau papier et le tout est accompagné d'un bonus de 28 pages (textes de Daniel Couvreur) qui fera découvrir au lecteur plusieurs anecdotes mais également plusieurs planches crayonnés et également des pages de synospis du Maître. Voici quelques exemples de pages.

Cliquez pour les agrandir.

 

mjcrayonne1

 

mjcrayonne2

 

Vient ensuite le plus intéressant, c'est à dire les pages de La Marque Jaune telles qu'elles sont parues dans le Journal de Tintin (belge) n°31 le 6 aout 1953 exactement. Et là, même si on a lu a de nombreuses reprises l'aventure mythique de E.P. Jacobs dans son édition actuelle ou même dans l'édition originale, c'est une grande émotion et un ravissement de découvrir cette version vraiment originale. C'est en effet, avant même la parution en album, la toute première version de La Marque Jaune. C'est un voyage immobile qui commence. On se met alors à la place du jeune lecteur de l'époque (1953) qui découvrait ce chef d'oeuvre. Un type d'aventure jamais vue et lue à l'époque, un dessin magistral sans faille, le trait élégant, et surtout le travail phénoménal et tout le génie de l'auteur pour tenir en haleine le lecteur qui découvrait cette histoire avec une seule page hebdomadaire qu'il lisait et relisait. On comprend mieux alors le fabuleux succès de cette histoire et pourquoi elle perdure aujourd'hui dans ce qui se fait de mieux en BD. E.P. Jacobs est un génie, cet album le prouve.

 

Le dossier joint avec cette édition le montre très bien, E.P. Jacobs ne ménageait pas ses efforts pour que son aventure soit parfaite et surtout que le rythme de lecture soit le meilleur possible. Et cela met fantastiquement en exergue son travail de qualité, de recherche documentaire (batiments, costumes, etc), de scénario et surtout son grand respect du lecteur de l'époque, sentiment que je ressens moins de nos jours.

 

Cette édition n'est donc pas une édition de luxe de plus - son prix est de plus relativement raisonnable, 21,00 € environ - car elle permet de relire autrement le chef d'oeuvre de E.P.Jacobs, artiste extraordinaire que l'on redécouvre alors. Cette édition prouve s'il y avait encore besoin que E.P. Jacobs mettait toute son energie dans son oeuvre, non pour la posterité, ou pour être exposé dans les galeries, mais pour le devoir du travail bien fait voire parfait et pour le devoir qu'il avait envers le lecteur, souvent jeune à l'époque, qu'il considérait comme son juge ultime et qu'il respectait. Il me semble que ce volume doit faire partie de la collection des passionnés de Jacobs, bien avant d'autres ouvrages dits de luxe vendus à prix prohibitif et ne surfant que sur la rareté du produit fini.

 

Je vous conseille donc vivement l'achat de cette ré-édition de La Marque Jaune, tirée à 5000 exemplaires, en espérant que l'éditeur (Les Editions Blake et Mortimer/Dargaud, bravo à eux) continue cette collection avec les autres titres d'Edgar P. Jacobs parus dans le journal de Tintin. Wait & see...

 

A signaler que l'on retrouve cette même volonté de qualité dans l'ouvrage édité par l'Association Les Amis de Jacobs reprenant les planches du Secret de l'Espadon en version Tintin. Voir notre article de l'époque.

 

 

Article rédigé par Christian le 18 janvier 2013 à 07:00
Tag(s) : #Tirages spéciaux